Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

Galilée a dit un jour : « Plus j’apprends, plus je m’aperçois que je ne sais pas. »

Quand une découverte archéologique est inexplicable ou contredit ce qui est affirmé par la communauté scientifique, on appelle ça un artéfact. Ce terme désigne les objets rares façonnés par l’homme mais aussi les objets indésirables ou parasites. Je vais ici vous parler de l’un d’entre eux : les Figurines d’Acambaro.

Les figurines d’Acambaro auraient été découvertes en 1944 au Mexique. Ce serait Waldemar Julsrud, un commerçant allemand et son employé un fermier nommé Odilon Tinajero qui les auraient trouvées dans des puits. Ces statuettes, représentant des animaux et des hommes pour la majorité, sont au nombre de 33 500 et sont faites en céramique, pierre, jade et obsidienne. Elles sont toutes uniques et mesurent de quelques centimètres à moins d’un mètre.

Waldemar Julsrud a bataillé à l’époque pour que des études, datations, rapprochements et analyses d’échantillons soient réalisés sérieusement sur ces figurines . Il disait que son but était scientifique et qu’il souhaitait protéger un patrimoine qu’il estimait unique pour l’humanité. Peine perdue! Les scientifiques et archéologues se désintéressaient complètement de cette découverte, car les scènes que représentent ces figurines sont farfelues. On y voit par exemple des humains domestiquant des petits dinosaures, des divinités mystérieuses ou des animaux inconnus.

Pour les archéologues et paléontologues, il est impossible que des « primitifs », aient eu connaissance de l’existence des dinosaures. Et encore moins d’en faire des représentations fidèles. Surtout pas en se représentant comme interagissant avec eux ! Mais bon, ils soutiennent aussi que les dinosaures se sont tous éteints en même temps il y a 65 millions d’années mais sans savoir comment. Conclusion officielle : ces objets seraient des faux, fabriqués par Waldemar et son complice Odilon dans le but d’en faire du commerce.

Néanmoins quelques-uns s’intéressèrent sérieusement à cette découverte. Le premier fut le professeur d’histoire et d’anthropologie Charles Hapgood. Il fit analyser les statuettes par un laboratoire d’Isotopes en 1968 et par thermoluminescence  à l’université de Pennsylvanie en 1972. Les résultats estimèrent la cuisson des ces figurines à environ 3000 ans av. J.-C et conclurent que six différents types d’argile avaient été utilisés. La méthode de cuisson aurait été par « feu ouvert » (méthode qui nécessite un feu immense en plein air afin de monter la température à environ 1000° !).

A contrario, admettons que ces datations ne soient pas fiables et que Waldemar et Odilon soient des faussaires, comme affirme la communauté scientifique. Ca voudrait dire qu’ils ont modelé et cuit 33500 figurines toutes différentes, dans les années 40, en pleine région désertique! Il aurait fallu au moins un atelier avec plus de 100 personnes, travaillant jour et nuit, pendant plusieurs années… tout ça pour vendre des statuettes quelques pesos ? Possible mais difficilement réalisable et en toute objectivité : ça dépasse la raison.

Et quand bien même ce serait le cas… réaliser ces milliers de statuettes uniques serait une oeuvre d’art de génie qui mériterait d’être reconnue. Alors, en attendant qu’un scientifique veuille bien risquer sa carrière et sa réputation pour reconnaitre leur authenticité, qu’elles aient 3000 ans ou 70 ans, ces figurines sont visibles dans le musée d’Acambaro, à 200km de Mexico.

Bref, parler des artefacts a toujours tendance à diviser les opinions. Il y a beaucoup de sources qui les justifient, mais il y a aussi des textes qui les décrédibilisent. Je croise mes sources au maximum pour vous livrer un résumé le plus neutre possible, si vous voulez en savoir plus pour vous faire votre propre avis, le web et les bibliothèques sont à vous. Mais faites-le avec discernement, restez lucide.

2 commentaires sur “Les FIGURINES D’ACAMBARO – Cabinet de curiosités #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *