Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

“La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !” Albert Einstein

Certaines découvertes archéologiques mobilisent une quantité impressionnante de spécialistes pendant des années sans pour autant trouver de réponses. C’est le cas de la machine d’Anticythère, un dispositif mécanique anachronique qui totalise plus de 115 ans de recherches, mais on ne connait toujours pas son origine.

Vers 1900, deux bateaux de pêcheurs grecs qui prenaient la mer vers l’Afrique du Nord, s’arrêtent à cause de la mauvaise météo, sur les côtes d’Anticythère, une petite île grecque située entre la Grèce et la Crète.

L’équipage, constitué de pêcheurs d’éponge au scaphandre, décide de plonger au large de l’île en attendant une accalmie. Un des plongeurs remonte soudainement croyant avoir vu des cadavres au milieu d’une épave. L’équipe prolonge la recherche et découvre qu’il s’agissait en faite de statues statues d’hommes nus et de chevaux dans l’épave d’un vieux navire à 62 mètres de profondeur : les plongeurs remontent quelques objets et repartent vers l’Afrique du Nord comme prévu.

6 mois plus tard, une fois de retour en Grèce, il avertissent les autorités grecques. Le gouvernement dépêche sur place des navires militaires qui remontent tous les vestiges qu’ils trouvent : des statues, en bronze et en marbre, des reliques ainsi que d’autres objets et instruments. Ils remplissent ainsi trois salles au Musée national archéologique d’Athènes.

En mai 1902, l’archéologue Valérios Stáis remarque parmi les pièces remontées un objet étrange avec des inscriptions et des engrenages. Un examen approfondi lui apprend que ce mécanisme comporte 3 grosses pièces et 82 petits fragments. Après analyse, les archéologues découvrent que cette machine est déjà techniquement tellement précise, complexe et en avance pour son époque, qu’elle ne devrait même pas exister. Et encore moins se trouver immergée depuis des années, des centaines même, selon les premières estimations.

Cette machine inexpliquée remet en question tout ce qu’on pensait savoir et resta longtemps un mystère pour les archéologues. Pourtant ils n’étaient qu’au début de leurs surprises, car plus les recherches se poursuivent, plus c’est invraisemblable. Diverses hypothèses sur la fonction de cette machine sont émises, mais ce n’est qu’en 1959 après une radiographie aux rayons X faisant apparaître un dispositif extrêmement complexe, qu’il est découvert que c’est un calculateur astronomique qui repère la position de la lune et du soleil avec une extrême précision. Tout le monde est sur le cul, car aucun objet aussi vieux et complexe n’était connu dans le monde.

Et ce n’était pas fini ! Le fond a été touché quand en 1976 l’équipage du commandant Cousteau a certifié la date du naufrage de ce navire à 86 ans avant Jesus Christ. Cette machine avait donc plus de 2000 ans ! Inimaginable, surtout qu’on avait la certitude que les premières machines à engrenages de ce type avaient étés construites vers l’an 1000 après Jésus Christ.

Les mécanismes étaient tellement oxydés que l’étude du disque fut ensuite bloquée jusqu’en 2000, où une équipe de spécialistes, astrophysiciens, mathématiciens et paléographes l’étudient avec un scanner à rayons X. Ces spécialistes découvrent qu’elle servait à prévoir la date des éclipses à l’heure près, ainsi que les phases lunaires. Elle permettait aussi de prédire les mouvements de certaines planètes. Ils y découvrent aussi une multitude de textes en grec ancien, expliquant le mode d’emploi de la machine ainsi qu’un traité d’astronomie dans lequel apparaissent des nom étranges, comme ceux de certaines divinités de la mythologie grecque, tels que Mercure, Hermès ou Vénus.

La date de sa création reste encore un mystère. Les dernières estimations la datent à environ 200 ans avant Jésus Christ, mais ce ne sont que des suppositions. Il se pourrait qu’elle soit bien plus ancienne encore… En tout cas, les chercheurs s’attellent toujours à chercher de nouveaux indices sur cette machine sophistiquée.

L’orgueil du règne du monde occidental nous faire parfois douter des capacités de nos anciens. Alors restez Lucide, et abonnez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *