Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

Nikola Tesla a dit un jour : Laissons l’avenir dire la vérité, et évaluer chacun en fonction de son travail et de ses accomplissements. Le présent est à eux ; le futur, pour lequel j’ai réellement travaillé, est mien.

Peu de gens connaissent Nikola Tesla. Pourtant ce scientifique et inventeur hors du commun a été à l’initiative de très nombreux progrès dans les sciences mais aussi dans les technologies du quotidien qui ont et vont bouleverser le monde entier. Il a accompli plus de choses que d’autres inventeurs ne pourraient faire en deux vies. Il surpasse tout le monde, c’est un mythe ce mec. Mais pourquoi ce génie visionnaire est si peu connu ? Tout simplement parce qu’il a fait les frais de multiples théories du complot. Mais commençons par le commencement.

Nikola Tesla naît en 1856 en Croatie. Dès son enfance, il développe de grandes aptitudes intellectuelles et devient inventeur autodidacte à 17 ans. Il est diagnostiqué comme un génie qui a au moins 2 dons : d’abord celui de la mémoire absolue (C’est à dire qu’il est capable de se souvenir de n’importe quoi dans les moindres détails). C’est sûrement grâce à ça qu’il parlait 8 langues : le croate, le tchèque, l’anglais, le français, l’allemand, le hongrois, l’italien et le latin. Il avait aussi un don de visualisation hors du commun (En gros, quand il fermait les yeux, il arrivait à visualiser n’importe quoi dans les moindres détails et à le faire fonctionner virtuellement, comme s’il avait un logiciel de conception industrielle dans sa tête. C’est ce don qui faisait qu’il n’avait pas besoin de schémas ni de maquettes.) Il suffisait qu’il ait un peu de temps seul, et il revenait avec une idée qu’il fabriquait rapidement et qui fonctionnant du premier coup. Comme il disait : « tout ce que j’invente fonctionne comme je l’ai imaginé, l’expérience se déroule comme prévu ».

En 1875 il rentre dans une école polytechnique Autrichienne où il étudie les maths, la physique et la mécanique. Son professeur de physique présente un moteur à courant continu, mais mais cette machine connaît quelques problèmes et produit beaucoup d’étincelles. Tesla l’examine et propose de remplacer le courant continu par du courant alternatif, mais son professeur trouve sa proposition absurde. Quelques temps plus tard, Tesla présente le premier moteur à courant alternatif.

En 1884, voyant que ses inventions ne provoquent aucun interêt en Europe, il tente sa chance en partant aux Etat-Unis travailler avec Thomas Edison. Ce dernier vient de créer un réseau électrique en courant continu alimentant New York, mais il y a pas mal de problèmes, de pannes, d’incendies et autres accidents à cause des tensions trop élevées. De plus, le courant continu ne peut pas être acheminé sur de longues distances.

Il aide Edison en faisant en sorte que le courant continu fonctionne, mais lui vante les mérites du courant alternatif qu’il a inventé comme moyen d’avenir pour transporter l’énergie électrique. Edison n’est pas d’accord et l’envoie plutôt faire la maintenance des installations électriques. Tesla y arrive à chaque fois facilement et rapidement en améliorant les composants d’Edison. Des tensions naissent entre Tesla et Edison qui se sent menacé par ses inventions talentueuses, et Tesla finit par démissionner.

En 1886, il crée une société avec toutes ses économies mais se fait avoir par ses associés. Il est ruiné par ses associés qui gardent ses brevets. Pour survivre, il devient temporairement terrassier dans les rues de New York. Mais un groupe de financiers lui offrent la possibilité de fonder une société avec son propre laboratoire. Il s’assure que ses revenus et brevets lui soient versés et fonde donc la Nikola Tesla Company.

En 1888, il obtient un accord de licence pour utiliser ses transformateurs de courant alternatif. Une lutte titanesque s’engage alors entre Tesla et Edison. Edison fait même des démonstrations publiques d’électrocution de différents animaux pour prouver le danger du courant alternatif de Tesla. (pour la petite histoire, ces démonstrations conduisent à l’invention de la chaise électrique et l’adoption ensuite de l’électrocution pour exécuter les condamnés à mort).

En 1893, grâce à l’aide financière de Westinghouse, il obtient le contrat pour le remplacement de toute l’infrastructure électrique en courant alternatif. Toute l’électricité utilisée dans le monde à cette époque sera produite, transmise, distribuée et transformée au moyen du système de Tesla. La transmission du courant sur des milliers de kilomètres n’est plus un problème. Il arrive même à exploiter l’énergie des chutes d’eau du Niagara en développant le premier barrage hydro-électrique permettant d’alimenter des villes entières. Il expose aussi qu’il faut beaucoup moins d’énergie pour produire de la lumière et présente la lampe « haute fréquence », le premier tube néon quoi (dont le concept préfigure celui de l’accélérateur à particules d’ailleurs). On assiste alors à un essor fulgurant, une révolution même de l’industrie.

Aujourd’hui on appuie sur un bouton pour allumer la lumière, mais personne ne se pose la question de qui a inventé ça. Le courant alternatif qui est disponible dans nos prises électriques c’est lui. Le moteur à courant alternatif de votre machine à laver, c’est encore lui.

Bref. En 1893 il fait un nouveau pas pour le progrès de la science en décrivant en détail les principes de l’émission radio. Il fait même la première expérience publique de communication radio, (fait que l’on attribue généralement à Marconi en 1895). Tesla rêve d’un projet de radiodiffusion mondiale mais dit que l’humanité n’a pas atteint un stade suffisamment avancé pour laisser les découvreurs mener leurs découvertes. Les problèmes de financement et de brevets étant trop problématiques.

En 1889 il démontre l’effet de résonance mécanique en manquant de détruire un immeuble avec juste un minuscule oscillateur à piles fixé à une poutre. Cette façon de se donner en spectacle laissa une partie de l’opinion publique dubitative quant à ses intentions, et c’est à partir de ce moment là que les gens parlèrent de lui parfois comme d’un savant fou.

En 1899, il emménage dans son labo en altitude à Colorado Springs et y fabrique un système de transmission d’énergie sans fil. Il fait quelques démonstrations spectaculaires en public, où il est assis entouré d’éclairs que sa bobine produit, ou en tenant dans la main une lampe allumée sans qu’elle ne soit branchée à aucun cable. Certaines de ses expériences relatées par des journalistes disent qu’il réussissait à allumer une lampe à 42 kilomètres de distance sans aucun cable à l’aide de son émetteur. Cette maîtrise de la foudre et de l’énergie ne fit que renforcer sa réputation de savant fou.

Mais son grand projet était de distribuer à tous les humains de la terre de l’énergie illimité et gratuite. Alors il étudie dans son labo un phénomène connu sous le nom de Résonances de Schumann, et il découvre qu’il peut capter l’énergie contenue dans une sphère de résonance située autour de notre terre juste sous notre ionosphère. Cette énergie libérée par les éclairs qui se produisent continuellement partout dans le monde, serait instantanément accessible partout et en même temps. Il suffirait de la canaliser avec des antennes réceptrices pour alimenter gratuitement et en illimité tout le monde en électricité, où qu’on soit sur terre.

Il rencontre alors JP Morgan, un riche banquier qui le finance pour la construction de la tour de Wardenclyffe. Une tour qui servirait à la fois de transmission mondiale d’informations : fuseaux horaires, téléphonie, bulletins d’informations, cours de la bourse, réseaux de communications. Bref, un truc qui laisse entrevoir la possibilité d’internet et de la télévision mais des décennies avant. Et cette tour servirait aussi à capter de l’énergie de l’ionosphère et la transmettre. Et c’est ça qui intéressait principalement son investisseur.

Tesla fit fonctionner sa tour et parvint à extraire de l’énergie de l’ionosphère. Les compagnies pétrolières tentaient de lui mettre des bâtons dans les roues, mais il tenait bon. Cependant, il découvre que si une personne mal intentionnée utilisait son invention, ils pourraient contrôler les fréquences de Schumann et ainsi modifier les ondes alpha des cerveaux de l’humanité et de tous les êtres vivants ainsi que les conditions atmosphériques. Il fait d’ailleurs une petite expérience sur les ondes scalaires, et on remarqua que tous les oiseaux et poissons avaient fui un périmètre de 30 kilomètres autour de la tour pendant l’expérience et les autres animaux terrestres avaient des comportement étranges.

Il prit conscience aussi que sa tour avait la faculté de canaliser tellement d’énergie issue de la ionosphère (quelques 2 milliards de volts), qu’il était en mesure d’abattre un avion ou détruire une ville avec une force plus dévastatrice qu’une bombe atomique. L’arme de destruction ultime. Alors conscient des conséquences terribles que son invention pourrait avoir, il le reconnait dans les médias et décide d’arrêter son fabuleux projet d’offrir à l’humanité une énergie illimitée. Une malheureuse mais sage décision. Son matériel fut volé et la tour détruite par l’armée en 1917.

Dépité par le manque de maturité des gens à utiliser à bien ses inventions, Nicolas Tesla se retire dans un nouveau laboratoire à New York et planche sur le projet de forcer les gouvernements à dépendre les uns des autres et ainsi mettre un terme à toutes les guerres. Alors il met au point le fameux rayon de la mort en 1934. Une arme à accélérateur à particules tellement puissante qu’elle peut tout détruire à une distance de 400km (satellite, avion, bateau). Tesla affirme qu’avec quelques unes de ces installations situées à des endroits stratégiques, ça dissuaderait quiconque d’attaquer et qu’il est prêt à donner ses plans aux gouvernements.

Le gouvernement Américain dit que c’est la meilleure invention de Tesla et attend impatiemment qu’il leur fournisse tous les plans nécessaires à la construction de ces armes. Mais Tesla décide de rendre impossible l’exploitation de son invention par un seul gouvernement. Il prends soin alors de fragmenter ses plans en 4 parties à assembler et donne un fragment aux gouvernements Américain, Canadien, Anglais et Russe. Il n’a pas laissé le choix à ces 4 nations, qui devaient se consulter et se mettre d’accord pour réunir leurs fragments et ainsi avoir l’ensemble des plans. Les médias baptisèrent cette arme le rayon de la paix ou le rayon de la mort.

Mais ça n’a jamais marché. Malgré tout, les gouvernements ont peut être utilisé leurs techniques de renseignent et d’espionnage ou ont peut être planché à calculer les parties manquantes, car les armes modernes de ce genre se ressemblent toutes et ont la signature du génie de Tesla.

Par la suite, ses inventions et brevets sont quasi touts subtilisées par le gouvernement américain pour le développement militaire, comme le guidage à distance, le laser, le radar, les rayons X, une machine volante à décollage/atterrissage vertical. Ce n’est que bien plus tard que certaines de ces technologies seront exploitées par la médecine, les transports, la communication et les autres industries.

Vers la fin de sa vie, il cherchait à comprendre le fonctionnement de la matière, du temps et de la lumière. Il paraissait même avoir une certaine avance sur Einstein. Ses découvertes ont provoqué chez lui une prise de conscience spirituelle et il se rapprocha du Bouddhisme dans lequel il trouvait que ça collait avec ses découvertes sur l’univers et l’énergie. Il n’est pas le seul parmi les érudits qui ont compris l’énergie à avoir eu cette illumination, comme Albert Einstein, qui ont tous reconnu la singulière perfection de la vie et de notre univers et qu’il fallait libérer l’esprit des contraintes du temps et de l’espace pour s’émanciper. Il disait : « Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration. » Il disait aussi : « Si étonnants sont les faits dans cette connexion, qu’il semblerait que le Créateur lui-même avait conçu électriquement cette planète. »

Il continue des recherches, mais il est incompris de tous et ne fait qu’alimenter sa réputation de savant fou. Tesla est même apparu comme l’un des premiers ennemis de Superman dans le rôle d’un savant fou utilisant son rayon de la mort. Ses rivaux remportent les prix nobels, ses investisseurs le lâchent les uns après les autres. Tesla finit par vivre à l’écart dans une chambre d’hôtel à nourrir les pigeons et son nom est progressivement oublié. A la suite des blessures d’un accident de la circulation, il décède dans sa chambre d’hôtel le 7 janvier 1943, seul, couvert de dettes et en laissant derrière lui plus de 1000 brevets, dérobés ou attribués à tort à Thomas Edison.

Peu avant de mourir il a dit : Je me fiche qu’ils aient volé mon idée… Je m’inquiète du fait qu’ils n’en aient pas eux-mêmes. Restez lucide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *