Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

« Bien lire l’univers, c’est bien lire la vie. » Victor Hugo

Notre perception du temps est rythmée par une succession de secondes, d’heures, de jours, de semaines, de saisons, de fêtes, d’anniversaires etc. Nous sommes donc synchonisés avec un tas d’événements et c’est pourquoi on a du mal à concevoir que le temps peut s’écouler de manière différente de celle qu’on connait.

Mais saviez-vous que deux horloges qui se déplacent à des vitesses différentes mesurent un temps différent ? Celle qui se déplace plus vite sera vue comme fonctionnant au ralenti. C’est un effet de la relativité restreinte qu’avait mis en lumière Albert Einstein en 1905. Depuis, il y a eu tellement de mesures avec des horloges atomiques embarquées dans des avions par exemple, que c’est indiscutable. Je dis ça parce que beaucoup ne le savent pas et s’en foutent.

C’est plutôt difficile à concevoir pour une personne normale, je vous l’accorde, mais aujourd’hui beaucoup de physiciens sont obligés d’intégrer cela dans leurs calculs. Par exemple nos satellites dans l’espace doivent sans cesse corriger leur horloges pour ne pas créer d’erreurs de synchronisation avec nos récepteurs qui sont sur terre, comme nos GPS par exemple, qui calculeraient notre position avec une imprécision de plusieurs de kilomètres sinon. Plutôt embêtant. Or cette dilatation du temps s’applique non seulement aux horloges spatiales, mais également à nos fonctions biologiques. Imaginez que vous voyagez dans un train qui circule à 35000km/s : si vous regardez par la fenêtre vous verrez les choses s’accélérer légèrement, et après 24H de trajet vous arrivez plus jeune d’une seconde que vos potes restés sur place. Vous aurez voyagé dans le temps quoi.

Mais si le temps passe plus lentement en mouvement, pourquoi les satellites géostationnaires qui se déplacent à 14 000 km/h, ont 38 microsecondes d’avance par jour sur les nôtres ? Ils vieillissent plus vite, alors que ça devrait être l’inverse. Parce que le temps est aussi influencé par la gravité. Une grande vitesse « ralentit » le temps tandis qu’une faible gravité « l’accélère ».

Pour ceux qui dormaient en physique, la gravité c’est l’attraction qu’exercent les objets super massifs, comme la terre, la lune, le soleil ou les autres astres, appelé aussi la pesanteur. A ne pas confondre avec l’apesanteur, qui est l’absence de pesanteur. Donc plus vous vous éloignez d’un corps massif, comme notre terre, plus le temps passe vite. Comme si l’espace-temps se courbait et ralentissait sous la masse des astres.

Nos satellites se déplaçant à 14000km/h, leurs journées sont donc plus courtes que les nôtres de 7 microsecondes. Mais comme à 20000km de la terre ils ne subissent que le quart de l’attraction gravitationnelle terrestre, leurs journées sont plus rapides de 45 microsecondes. La différence totale entre une journée sur Terre et une journée à bord du satellite est donc de 38 microsecondes ! Les ingénieurs doivent faire un calcul de malade pour concevoir les horloges de nos satellites géostationnaires, mais Einstein leur avait déjà mâché tout le travail il y a plus de 100 ans avec ses équations hyper précises sur la relativité générale. Une sommité ce mec, je ferai un épisode sur lui bientôt.

En gros, plus on se rapproche du centre de la terre et plus on circule rapidement, moins on vieillit vite par rapport à ceux qui sont immobiles et en hauteur.  Alors il faut éviter la montagne, rester près de la mer et y rouler comme un fou ? Oui, mais c’est vraiment trop peu pour qu’on s’en rende compte. Ok, le temps qu’on connait est relatif à la gravitation qu’on subit et à notre vitesse dans l’univers. Mais nous nous déplaçons déjà super vite : notre terre tourne à une vitesse quasi constante sur elle même, qui équivaut, si on se trouve immobile en France, à une vitesse moyenne de 1100km/h. On ne le sent pas, comme on ne sent pas la vitesse quand on est en un avion. La terre tourne également en orbite autour du soleil, se déplaçant à 107.280km/h. Ca va vite, et ça non plus on ne le sent pas. Le soleil quant à lui tourne autour de la Voie lactée, notre galaxie, à une vitesse d’environ 950.000 km/h. Plus encore pour vous donner le tournis : notre galaxie orbite autour de celle d’andromède à plus d’un million de km/h. Allez, pour finir : notre amas de galaxies se rapproche de l’amas de la vierge et du grand attracteur à une vitesse d’environ 2 millions de kilomètres/h. Après il semble que l’expansion de l’univers nous déplace aussi, mais nous n’avons pas de points de référence.

En prenant en compte que les vitesses ne s’additionnent pas mais se combinent selon les rotations qui ne se font pas dans la même direction, ça voudrait tout de même dire que pendant vous regardez cette vidéo, vous vous déplacez à plus de 3 millions de kilomètres/heure. Ca décoiffe, tout bouge dans tous les sens super vite. Et le temps qu’on connait sur notre petite planète est donc relatif à notre position et n’est pas le même ailleurs. Si on se rapproche de la vitesse de la lumière ou dans des lieux où les forces gravitationnelles sont plus importantes, ça dépasse l’imagination. Par exemple dans un trou noir, la force gravitationnelle est si intense que le temps est nul ! Il n’existe pas quoi. C’est génial ! J’en ai la chair de poule.

Mais malheureusement nous faisons l’expérience de nos pensées et de notre conscience comme étant limitées et séparées d’un tout dont nous faisons partie qu’on appelle l’Univers. Cette illusion restreint notre cercle de compassion et nous empêche de voir notre monde tel qu’il est, dans toute sa splendeur. Si on veut éviter la médiocrité et s’émanciper, il est indispensable de rester lucide. Abonnez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *