Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

En fait, nous ne sommes rien d’autre que de faux sphinx, et nous ignorons ce que nous sommes réellement. Fernando Pessõa

Vous avez sûrement déjà entendu parler du sphinx de Gizeh, cette énorme statue avec sa tête de pharaon sur un corps d’animal. L’archéologie officielle nous dit qu’il aurait été construit vers 2500 ans av. J.-C. : soit sous le règne de Djédefrê, soit sous celui du pharaon Khéphren ou encore celui de Kéops.

Bref, on ne sait pas grand chose. Le mystère autour de « de qui est ce visage » fait couler tellement d’encre, et ça colle tellement bien avec le peu qu’on sait sur cette époque qu’il ne faut pas chercher plus loin. D’ailleurs le gouvernement égyptien a interdit aux archéologues de plusieurs pays l’accès aux pyramides et au sphinx depuis 1993. Et l’Etat ISLAMIQUE égyptien parle même que détruire tout ça serait un « devoir religieux au nom de l’islam» et que ce sera fait dès que l’Egypte se retrouvera sous les auspices du Califat, comme ont été détruites les statues de bouddha en Afghanistan.

Bref, en attendant que leur Q.I. dépasse leur température anale, quelques archéologues indépendants, curieux et discrets sont allés examiner et faire des analyses, comme Robert Schoch de l’Université de Boston par exemple.

Ils partaient du principe que quelque chose clochait. Ne serait-ce que de la tête disproportionnément petite par rapport au reste du corps, bien trop long aussi d’ailleurs. C’est vrai que c’est  difforme et moche, les sculpteurs égyptiens nous ont habitués à mieux!

Ils découvrent alors des preuves géologiques qui ne sont pas compatibles avec les dires des égyptologues. L’érosion du corps du sphinx est complètement différente de celle de sa tête et des autres monuments de la même soit disant époque. Ils constatent aussi sur le corps une érosion causée par un millier d’années de ruissellement naturel de pluies venant de l’ouest, qu’il ne retrouvent sur aucun autre monument du plateau de Gizeh, dont les structures ne présentent que de l’érosion causée par le vent et le sable. Et pour cause, la région est très aride depuis 6000 ans, il n’y a eu que très peu de pluie.

Ces dernières analyses contredisent complètement la datation officielle (qui n’était pas vraiment claire non plus) donc le Sphinx n’aurait pas environ 4500 ans, mais serait plutôt d’avant la fin de la dernière période glaciaire, à une époque où les précipitations climatiques coïncident : soit environ 15000 ans av. J.-C.

Des experts en identification on réalisé des simulations basées sur les proportions du sphinx. Leurs résultats sont catégoriques et justifient qu’à l’origine c’était un monument bien plus gigantesque symbolisant un animal tel qu’un lion. Les paléonthologues officieux évoquent alors plusieurs théories plus crédibles, comme celle où Djédefrê, fils de Kéops, aurait modifié la tête à la gloire de son père. Ce qui expliquerait le corps étiré et la petite tête retaillée.

Des études sismographiques autour de la base permettant de connaître la nature du sous-sol affirment aussi cette thèse. Les résultats dévoilent aussi des cavités et un tunnel sous le sphinx, mais impossible d’en savoir plus sans se faire repérer. De plus les égyptologues officiels ne peuvent nier les ajouts tardifs au sphinx, comme la stèle de granit rose placée entre ses pattes qui raconte comment le roi fit désensabler le sphinx pour satisfaire un dieu. Puis, comment est-ce possible qu’il n’y a, apparement, aucune cohérence astronomique avec l’époque des pharaons, surtout dans un site comme Gizeh où cette dimension est primordiale.

Mais les défenseurs de l’égyptologie refusent la thèse indiquant qu’il a plus de 15000 ans, prétextant que c’est impossible car ça correspond à l’âge de pierre. Serait-ce si absurde? Surtout après avoir pris connaissance de sites comme Puma Punku ou Göbekli Tepe qui ont aussi à peu près le même age. Bref, tant que l’histoire officielle se barricadera derrière ses arguments, on n’est saura pas plus sur l’origine de cette construction.

Qui sait, peut être qu’une autre civilisation avant la nôtre aurait replongée dans l’âge de pierre à cause d’une catastrophe. J’en sais rien. Mais bon, je préfère ne rien savoir et faire marcher mon imagination plutôt que de croire en des écrits qui refusent toute autre étude ou éventualité. Je reste lucide, et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *