Pour les sources et inspirations, cliquez sur le logo YouTube en bas à droite de la vidéo pour accéder à la description. Si vous désirez participer à l'aventure de Mouton Lucide, regardez l'épisode "J'ai besoin de VOUS".

Phil SIMHA a dit un jour : «Je plonge pour ne plus avoir de pensées de surface. »

En 1985, l’organisateur de plongées sous-marine touristiques Kihachiro Aratake, entend des pêcheurs locaux parler d’un haut-fond sous-marin étrange au sud de l’île Yonaguni qui pourrait correspondre à la légende d’un palais englouti. Intrigué, Kihachiro plonge à l’endroit indiqué par les pêcheurs et il est stupéfait. Il y découvre un structure en pierre de 200 mètres de long, comprenant des terrasses, des parois, des piliers, des portes, des dessins gravés, des trous, des outils, etc. Le tout dans un style architectural artistique ingénieux et méconnu. Il prévient les autorités et les médias ne mettent pas longtemps avant d’en parler, ce qui arrange bien les affaires de Kihachiro qui fait plonger ses clients à cet endroit qu’il nomme « Aire de Plongée des Ruines Sous-marines ».

Ce n’est que onze ans plus tard, en 1996, que le professeur de géologie Masaaki Kimura de l’Université de Ryukyu créé une équipe d’exploration archéologique sous-marine pour y faire les premières études sérieuses. Ces archéologues sont éblouis par ce qu’ils y découvrent. Ils déclarent leurs découvertes comme les ruines d’une sorte de château ou de temple, avec diverses bâtisses, un stade, des rues, des escaliers, plusieurs hiéroglyphes gravés sur les murs et des statues de tortues et de têtes humaines qui les laisse supposer qu’il s’agit des vestiges laissés par une civilisation humaine très avancée avec leur propre forme d’écriture.

Certains scientifiques ont déclaré qu’il est impossible que ces structures soient d’origine humaine et qu’il s’agit probablement de formes naturelles dues à l’érosion des vagues, étant donné que cette région est immergée depuis avant la fin de l’ère glaciaire, soit depuis plus de 12000 ans. Cependant, après une visite des lieux, certains scientifiques sceptiques comme Robert Schoch, ont reconnu une carrière et reconnaissent qu’il est probable que le site ait pu être terraformé, c’est-à-dire d’origine naturelle mais amélioré de la main de l’homme. Mais leurs conclusions ne sont pas absolues et restent prudentes, car cela reviendrait à dire qu’une civilisation avancée a existé pendant la période préhistorique, ce qui est complètement exclu de notre histoire officielle.

Mais pour une multitude de géologues, l’hypothèse de formation naturelle ne tient pas, car ces roches composées de grès et d’argilite se seraient séparées il y a plusieurs millions d’années, et seraient donc bien plus érodées.

Le professeur Masaaki Kimura, étudie les structures pendant plusieurs années, et acquiert la conviction qu’elles sont de fabrication humaine. De plus, la concentration d’autant de formations singulières dans un si petit espace est improbable. Selon lui, cette civilisation qui pourrait être Mu ou la Lémurie, a disparu pour des raisons inconnues et n’a laissé derrière elle que quelques vestiges de ce qu’elle était.

Le célèbre plongeur apnéiste français Jacques Mayol, qui a aussi plongé dans ces lieux, refuse également la théorie du phénomène naturel. Depuis, parmi toutes les personnes y ayant plongé (plongeurs amateurs, archéologues, photographes, journalistes, chercheurs, explorateurs), déclarent en grande majorité l’évidence d’une construction d’origine humaine mais avec la sensation étrange de quelque chose qui les dépasse.

Alors, formation sous-marine naturelle ou construction artificielle, dans tous les cas ces structures énigmatiques méritent un examen plus détaillé. En attendant, vous en pensez-quoi ? Dites-le dans les commentaires. En tout cas, si vous voulez vous faire un avis plus consciencieux, sachez que c’est un super spot de plongée sous-marine.  Alors ne séchez pas et restez lucide !

 

Un commentaire sur “La structure de YONAGUNI – Cabinet de curiosités #13

  1. Notre civilisation est en train, elle aussi, de se terminer. Et dans quelques milliers d’années « ils » trouveront les pyramides et autres constructions énigmatiques pour eux ……
    Affaire à suivre ? Non car clapsés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *